Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

***********


    

EDITO

  

 

 

 

 

   

 

 

 

D’un côté, le papillon.

Fragile et agile, il est signe de délicatesse et de légèreté.

Volant de fleur en fleur pour se nourrir, il propage le pollen, élément essentiel à la reproduction des végétaux. Mais avant de devenir ce bel insecte, le papillon traverse plusieurs métamorphoses.

 

De l’autre, l’abeille.

Organisée et infatigable, elle butine le nectar des fleurs puis fournit, en équipe, une puissance de travail remarquable pour le transformer en miel.

 

Sans les papillons et les abeilles, le monde végétal s’éteindrait rapidement.

 

Durant ce temps de Carême,

à l’image du papillon, sommes-nous prêts à nous laisser transformer par l’annonce de la Pâque du Seigneur ? 

 

 

 A l’image de l’abeille, sommes-nous prêts, à rejoindre la ruche du Seigneur ?

 

 

 

 

Vive les « happy-culteurs » !